Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2015

Dire les éveilleurs : Etty Hillesum

Il y a plus de vingt ans, à la demande des spectateurs de l'Evangile selon Saint Jean, Gérard Rouzier a créé les ateliers Dire la Bible et Bible et Théâtre. Il s'agissait dans ces groupes, en un premier temps, d'intérioriser des textes bibliques, de les ruminer, de les ''manduquer'', de les ''manger'', puis de les dire devant un auditoire pour partager ce que ce texte apportait en profondeur. L'approche était toujours plus viscérale qu'intellectuelle. Certains textes réputés difficiles comme l'Apocalypse ou certains psaumes sont devenus des livres de vie pour beaucoup, chargés de sens, véritable nourriture pour l'âme.

Gérard Rouzier propose aujourd'hui le même travail sur les textes d'auteurs spirituels que l'on peut à juste titre qualifier d'éveilleurs, dans la mesure où leurs écrits interpellent chacun de nous au plus profond, et nous nourrissent sur le chemin...

Etty Hillesum

2382779986.jpgDe 1941 à 1943, une jeune femme juive hollandaise tient un journal, qui sera découvert par le grand public 40 ans plus tard. Il s'agit d'un témoignage spirituel d'une authenticité et d'une profondeur  extraordinaires.
Etty Hillesum partira du camp de transit de Westerbork en septembre 1943, et mourra deux mois plus tard à Auschwitz.

Extraits de son journal, Une vie bouleversée :

Il y a des gens qui prient les yeux levés vers le ciel. Ceux-là cherchent Dieu en dehors d'eux. Il en est d'autres qui penchent la tête et la cachent dans leurs mains, je pense que ceux-ci cherchent Dieu en eux-mêmes.

Être à l'écoute de soi-même. Se laisser guider non plus par les inclinations du monde extérieur mais par une urgence intérieure. Il faut s'affranchir intérieurement de tout, de toutes les représentations convenues, de tous les slogans...

..."Se recueillir en soi-même". C'est l'expression la plus parfaite de mon sentiment de la vie: je me recueille en moi-même. Et ce "moi-même", cette couche la plus profonde et la plus riche en moi où je me recueille, je l'appelle Dieu...

...Mon sentiment perpétuel et constant d'être dans tes bras, mon Dieu, protégée, abritée, impregnée d'un sentiment d'éternité.
"Ecouter au-dedans". Et quand je dis que j'écoute "au-dedans", en réalité c'est plutôt DIeu en moi qui est à l'écoute. Ce qu'il y a de plus essentiel et de plus profond en moi écoute l'essence et la profondeur de l'autre. Dieu écoute Dieu.

Les jeudis de 19h à 21h : 15 oct, 12 et 26 nov et 10 déc.
Espace Bernanos, 4 rue du Havre, 75009 Paris. Salle Péguy. Métro Havre Caumartin
Participation libre aux frais.
Renseignements à la Compagnie du Sablier.

Les précédents éveilleurs :

2015 : Marcel Légaut

Chapelle des Granges de Lesches chez Marcel Legaut.JPGA 40 ans, Marcel Légaut quitte une existence confortable de professeur agrégé de mathématiques pour devenir paysan et berger dans la Drôme. Non en raison d'une passion soudaine pour la vie rurale, mais pour approfondir sa quête spirituelle.
De cette expérience unique naîtront plusieurs livres qui ont marqué la fin du XX ème siècle : c'est en creusant son propre mystère et en recherchant le sens de sa vie que l'homme peut faire l'approche du mystère de Dieu.

Quand la Parole est juste, elle ouvre sur la présence à soi-même et à Dieu. Elle engendre la prière. Marcel Légaut.


[Photo : La chapelle des Granges de Lesches-en-Diois où Marcel Légaut s'est installé en 1940 et où il est enterré.]

Commentaires

J'aimerais suivre les ateliers "Dire les éveilleurs", comment puis-je m'inscrire.

Écrit par : camrrubi | 13/01/2015

Les commentaires sont fermés.