Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2019

Des Traits sur le sable N° 85

2051126667.jpg

Bonjour à toutes et à tous,

Voici une Lettre particulièrement fournie, avec de nombreux nouveaux projets et propositions ! Donc un peu plus longue que d’habitude !
Bonne lecture !

Dialogues avec l’Ange

Depuis vingt ans, mon ami Eric me parlait des Dialogues avec l’Ange, m’expliquant que ce livre était pour lui, comme pour beaucoup d’autres, un ouvrage spirituel de première importance.
Et depuis vingt ans, je résistais, ayant tenté à quatre reprises de lire l’ouvrage en question, avec à chaque fois la même irritation et le même rejet violent. Le style me rebutait et faisait écran.
La seule chose qui m’empêchait de considérer ce livre comme une simple escroquerie était que je connaissais bien Eric, son exigence, et l’authenticité de sa quête spirituelle. Du coup, je ne comprenais simplement pas.

Et puis je ne savais pas quoi penser de cette histoire de ces 4 amis, en Hongrie, en 1943 ; Gitta, catholique, Lili, juive, Hanna et son mari Joseph, juifs, partageaient une maison à Budaliget, près de Budapest. Un jour, un ange s’était mis à leur parler par la voix d’Hanna, et Gitta avait transcrit les paroles. Lili, Hanna et Joseph étaient morts en déportation, et Gitta, après 20 années passées sous la botte communiste, avait enfin pu quitter la Hongrie. Arrivée en France, elle avait réussi à faire éditer le livre, qui avait rapidement connu un véritable succès, avant d’être traduit en 20 langues.

Non, je ne savais pas quoi penser de tout cela, au vu du rejet si puissant que ce livre m’inspirait.

Avec une ténacité admirable, Eric me suggère un jour de lire La source blanche, de Patrice Van Eersel, qui relate toute l’histoire. Par amitié, je lis.

Et là, il se passe “quelque chose”.

L’histoire “me parle”. Et surtout, les extraits des Dialogues résonnent en moi. Soudain, d’une façon totalement inattendue, ils font sens. Puissamment.

A nouveau, je lis “le Livre”. Et c’est comme si des écailles tombaient de mes yeux. Ce qui ne signifiait rien devient soudain lumineux, il y a là une véritable nourriture, je comprends. Je comprends.

Ensuite, beaucoup de temps, au fil des aubes, d’un face à face silencieux avec ces pages incroyables, puis quelques discussions, des premières réunions tâtonnantes avec quelques amis, des signes et coïncidences par dizaines…

Et je propose un premier stage en février à Piégon, dans ce centre Culturel si cher au coeur de tous ceux qui y sont passés.

Beaucoup plus rapidement que lors des stages précédents, le nombre maximum d’inscrits est atteint.

Eric a été le premier inscrit…

A suivre…

Gérard Rouzier

Pour en savoir plus : dialogues avec l'ange { documents }

Prières d’hommes

A l’occasion du trentième anniversaire de la mort de Marcel Légaut, l’Association culturelle Marcel Légaut, avec qui nous allons créer un spectacle-hommage en août 2020 (voir Des traits sur le sable n°84), a demandé au Sablier de refaire un CD des Prières d’hommes, que Marcel Légaut avait enregistré lui-même dans les années 80.
La qualité de l’enregistrement de l’époque ne passait plus très bien, et nous avons donc réalisé au Studio des Cèdres, avec Olivier Chamard, une nouvelle mouture.
Gérard lit les prières, et Anne Seval, fidèle amie du Sablier et lectrice depuis de nombreuses années de Marcel Légaut, prête sa voix pour lire des extraits de textes écrits par Thérèse de Scott dans Vie spirituelle et Modernité.

Vous pouvez vous procurer ce CD en envoyant un chèque de 15 € + 3 € de frais d’envoi à

L’ACML
Françoise Servigne
407 avenue de la Libération
77350 Le Mée-sur-Seine – France

J'aimerais arrêtée

François Wioland est un ami (encore un !) du Sablier depuis de nombreuses années. Il nous a accueillis à Martigues et à Aubenas pour des sessions Dire la Bible, des représentations de l’Evangile de Jean, et plus récemment, pour Charles de Foucauld, frère universel, avec Francesco Agnello.
François est bénévole à l’Association Le Nid, qui vient en aide à des personnes prostituées.
Il y a quelques années, Le Nid lui a demandé de répondre au courrier d'une jeune fille qui se disait profondément ancrée dans la prostitution et souhaitait en sortir.

François, qui dans le livre s’appelle Gabriel, et cette personne, qui dans le livre s’appelle Sonia, ont eu un échange de mails pendant plusieurs mois.
A la suite de ces échanges, qui ont été essentiels pour elle, Sonia a réussi à changer totalement de vie.
François, avec l’accord de Sonia, a réuni tous leurs échanges, sans y changer un seul mot ni une seule faute d’orthographe, dans un livre intitulé Prostitution étudiante : en sortir.

Nous avons souhaité tenter l’expérience de lectures publiques de ces échanges, avec l’idée, si ces lectures se révèlent porteuses d’un “plus", de créer un spectacle l’année prochaine.

Ilana Waysberg et Gérard ont lu J’aimerais arrêtée les 28 et 29 novembre à Marseille et Martigues.

Manifestement les spectateurs ont été très touchés.
Nous avons eu des retours extrêmement positifs, avec de nombreux commentaires et suggestions pour passer d’une simple lecture à une réalisation plus élaborée.

Nous prenons le temps de réfléchir aux suites possibles à donner à cette initiative.
Donc, comme souvent avec le Sablier: à suivre…

L’Evangile selon Saint Jean à Notre Dame des Anges

Après le succès des représentations données en mai à Notre-Dame-des-Anges, nous avions fait le pari de reprendre une série de représentations en octobre et novembre.
Pari gagné. Le public était là, nombreux, les réactions toujours aussi positives, de nombreux spectateurs sont revenus une ou plusieurs fois en amenant des amis… Grande joie pour le Sablier.

L’Evangile selon Saint Jean à l’Oratoire du Louvre

Dans Des traits sur le sable n°83 (juin 2019) du Sablier, nous vous annoncions avec tristesse le décès de Jean-Marcel Lebbre.
Jean-Marcel avait à coeur que Gérard donne une représentation de l’Évangile de Jean à l’Oratoire du Louvre à Paris. Il en avait parlé à l’Oratoire, et lors des derniers échanges avec Gérard avait, chaque fois, évoqué ce projet qu’il souhaitait mener à terme.

Nous organiserons une représentation le samedi 20 juin 2020.

Cette représentation sera donnée à la mémoire de Jean-Marcel, et la recette sera intégralement versée à la Cimade, l’une des très nombreuses associations caritatives et humanitaires pour lesquelles Jean-Marcel a oeuvré infatigablement jusqu’à la fin de sa vie.

A fleur d’âmes

Autre création du Sablier à venir, dont nous avons parlé déjà dans les précédents numéros des Traits, A fleur d’âmes, une lecture-spectacle de Gérard Rouzier, à partir des poèmes de Jacqueline Kreiss et d’un texte de Maurice Zundel, l’Avenir de l’homme.

Dans ses poèmes, Jacqueline Kreiss écrit sur la nature, sur les petits gestes du quotidien, sur les orages et les accalmies extérieures et intérieures.
Ceux et celles qui ont découvert sa poésie disent que Jacqueline voit ce que les autres ne voient pas. Immobile dans la forêt, elle reçoit tout ce que les arbres, les plantes, les couleurs, l’air du temps lui disent. Elle n’est pas chamane, ni magicienne, ni fée. (Quoi que !)
Elle est poète.

Dans l’Avenir de l’homme, Maurice Zundel, prêtre et théologien catholique, s’interroge sur l’avenir de l’homme face à l’hégémonie du machinisme, et aux “preuves éclatantes” de cybernéticiens pour qui l’homme est une machine imparfaite, une machine dont toutes les actions et réactions sont les résultantes de mécanismes physico-chimiques.

Il s’efforce de démontrer l’erreur de cette vision de l’être l’humain.
La poésie de Jacqueline apporte un soutien (involontaire) à sa réflexion.

Jacqueline lira ses poèmes et Gérard lira le texte de Zundel, pour deux représentations au théâtre de l’Ile Saint Louis à Paris les 16 et 23 juin 2020.

Vincent Van Gogh, la quête absolue

Enfin, nous avons la joie de vous annoncer la reprise à Paris du spectacle sur Vincent van Gogh, par Gérard Rouzier, pour 6 représentations en mai et juin 2020. Consulter le calendrier des spectacles.

07:32 Publié dans Bulletins | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Cher Gérard,

Bravo pour tout ce programme !...

Je serai sur Paris du 23 décembre au 02 janvier : une occasion de nous retrouver ?...

Bonne fin d'Avent...ure 2019 !...

Bien à toi.

Bruno Pascaud

Écrit par : Pascaud Bruno | 12/12/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire