Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2020

Des Traits sur le sable N° 87

2051126667.jpg

Si la situation sanitaire le permet…
En présentiel… En visioconférences… Incertitude…

Voici des mots et expressions qui vont désormais faire partie de notre paysage, et qui, au Sablier comme ailleurs, s’appliqueront à presque toutes nos activités.
C’est donc, “une fois pour toutes”, si la situation sanitaire le permet, que les propositions indiquées dans le calendrier des ateliers, stages et spectacles, pourront avoir lieu.

Cet été, ont eu lieu en visioconférence le stage “Dire les Éveilleurs”, initialement prévu à Mirmande, et à l’heure où nous écrivons, nous nous pré-parons pour le stage de théâtre “en présentiel” à Piégon; nous serons comme d’habitude accueillis au Centre artistique, et “en raison de la situation sanitaire”, de façon à préserver la “distanciation sociale” (mais qui a inventé cette expression étrange ?), nous ne travaillerons pas dans les locaux habituels, mais dans l’église de Piégon, aimablement prêtée par le prêtre aux responsables du Centre.

Frédéric Schmitt, interprète de J’aimerais arrêtée, (voir Les Traits sur le sable N° 85) a organisé une tournée en Bretagne dont nous vous donnons le détail ci-dessous, tournée au cours de laquelle il interprétera le très beau spectacle Les carnets de Harry Haller, d’après Le loup des steppes, de Hermann Hesse, et Gérard Rouzier L’Évangile selon Saint Jean, et Vincent van Gogh, la quête absolue. Des ateliers Dire la Bible, animés par Gérard Rouzier, seront également proposés.
Cette “tournée celte” nous consolera de l’annulation d’Avignon…

En ce qui concerne la création d’A fleur d’âmes, sur des textes de Maurice Zundel et des poèmes de Jacqueline Kreiss, initialement prévue au mois de juin au théâtre Saint Louis en l’Île, nous ne savons pas actuellement ce qui sera possible. Nous envisageons un enregistrement des textes, qui serait disponible sur Internet. Idem pour Vincent van Gogh, la quête absolue, dont une série de représentations était également prévue à partir du mois de mai…

UNE INNOVATION, dont on doit pouvoir dire qu’elle se fera “quoi qu’il en soit”, innovation née de la période de confinement et des adaptations qu’il a bien fallu trouver, à savoir les stages ou ateliers en visioconférences, qui, à la surprise de plusieurs, se sont révélés très riches pour le travail en profondeur, et aussi occasions de belles rencontres et découvertes. Nous proposerons donc des “Ateliers du mardi en visioconférences”, dont vous trouverez le détail dans le calendrier.

En ces temps d’incertitude générale et d’adaptation permanente, il nous a semblé raisonnable de n’indiquer dans notre calendrier que les informations relatives au dernier trimestre de l’année 2020.

Ensuite, on verra bien…

Et en ces temps d’incertitude générale et d’adaptation permanente, nous vous souhaitons une très belle rentrée !

08:17 Publié dans Bulletins | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire