Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2021

Des Traits sur le sable N° 92

2051126667.jpg

Les Traits sur le Sable ont 23 ans

Il y a maintenant 23 ans que le bulletin de La Compagnie du Sablier a été créé. Quelles sont les raisons de son appellation ? 

  • La première vient de l’Évangile de Saint Jean où on peut lire dans le chapitre 8, verset 6  (l’épisode de la femme adultère) : « S’étant baissé , Jésus traça du doigt des traits sur le sol … ». L’image de ce verset est le point de départ qui a dicté le choix du nom de ce bulletin : l’image de traits écrits sur le sol que le vent disperserait.
  • Et puis, dans un sablier, on voit le sable qui s’écoule et qui est l’image du temps qui passe.

L’idée de créer ce bulletin vient de Bernard Steinlin, qui fut le premier Président de la Compagnie du Sablier. L’objet en était de faire connaitre et soutenir le travail de Gérard Rouzier. La durée dans le temps de cette édition (4 exemplaires par an) est exceptionnelle, ce qui prouve le justesse de son choix. Les Traits sur le Sable sont maintenant visibles sur Internet, mais cela ne peut cependant remplacer l’édition papier qui reste essentielle. 
Au cours de ces 23 années, les moments difficiles ont été effacés comme un trait sur le sable par le vent. Ne sont restés que les bons évènements. 
Aujourd’hui il faut faire face à la pandémie. Gérard Rouzier a su parfaitement adapter l’activité de La Compagnie du Sablier face aux restrictions imposées par la COVID 19. Cela n’a pas été chose facile et a demandé beaucoup d’imagination.
Même si des inquiétudes et des incertitudes demeurent, l’avenir de La Compagnie du Sablier ne peut être perçu qu’avec optimisme. Fin 2023, Des Traits sur le Sable fêtera une existence d’un quart de siècle et sans aucun doute, une Compagnie toujours plus riche en événements. 
Nous remercions très chaleureusement les adhérents pour leurs dons essentiels à la vie de l’association.
A tous les amis de La Compagnie du Sablier, proches et lointains, nous souhaitons de merveilleuses fête de Noël et une nouvelle année pleine de bons événements.
Pierre Thierry-Mieg

*   *   *

Bulletin après bulletin, nous évoquons la même incertitude, la même inquiétude quant à la suite des événements, et nous annonçons un programme toujours plus riche, plus fourni, - essentiellement en ce qui concerne les spectacles, grâce à notre collaboration avec l’Aircac, la Compagnie de Francesco Agnello - en espérant que « cela sera toujours possible »…
Aux représentations de Charles de Foucauld frère universel à midi trente le mercredi à Saint-Augustin à Paris s’ajoutent désormais des représentations le vendredi soir à Saint-Sulpice, toujours à Paris. En février 2022 nous créerons un nouveau spectacle avec Francesco Agnello, Akédia le diable au désert, un texte magnifique d’Adrien Candiard (auteur de Pierre et Mohammed, Le 5ème évangile) dans lequel on voit le Diable tenter un ermite au désert. Ce spectacle était déjà en répétitions en mars 2020…
D’autre part, nous serons le samedi 14 mai à Rome, la veille de la canonisation de Charles de Foucauld, pour donner Charles de Foucauld, frère universel à Saint-Louis-des-Français.

Nous poursuivons les ateliers du lundi, désormais animés par Anne Balaÿ, Gérard ayant décidé de passer la main au vu de la multiplication des activités pour l’année. Merci à Anne, qui anime des sessions de méditation depuis plusieurs années, de s’être spontanément proposée.

Les différents ateliers se poursuivent, en « présentiel » et en « visio ».

Bref, tout en essayant de pratiquer le lâcher-prise intérieur auquel nous invitent la plupart des grandes Traditions spirituelles… nous ne lâchons rien !

Et nous vous souhaitons une très belle année 2022. 

Le Sablier

15:00 Publié dans Bulletins | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire